Ajax loader
Leonardo da Vinci, Zeichnen einer Kugel in Zentralperspektive.
Leonardo da Vinci (1452–1519)

Zeichnen einer Kugel in Zentralperspektive.

Zeichnung, Codex Atlanticus.

Mailand, Biblioteca Ambrosiana.
Die Ankündigung
Vermählung Mariae
Der Zeichner der Laute
Der Zeichner mit dem Richtscheit
Der Zeichner des sitzenden Mannes
Idealstadt
Palastarchitektur
von 1
Öffne Lightbox
L'invention de la perspective linéaire
Les lois de la perspective linéaire furent découvertes en Italie à l’époque de la Renaissance, à partir d’un intérêt pour l’illusion visuelle qui s’était développé en Ombrie à partir du 13e siècle.
La perspective met le spectateur à la base de la construction picturale, tout comme l'humanisme émergent place l'homme au centre de la réflexion philosophique.
C’est l’architecte Filippo Brunelleschi qui serait à l'origine de la promotion de la perspective conique en 1425, avec une première expérience à Florence sur la place du Baptistère : sur le revers d’une tablette de bois percée d’un trou pour l’œil, il peint la façade du Baptistère de Florence ; dans sa partie supérieure, il fixe une plaque de métal poli qui reflète le ciel. Le spectateur doit alors se présenter devant cette tablette et regarder par le trou, en se saisissant d'un miroir qu'il tient face à la représentation figurant sur le revers. Ainsi, le spectateur peut apercevoir, dans la partie supérieure, la place (qui se situe véritablement dans son dos) et, dans la partie inférieure, le dessin du Baptistère qui se superpose au véritable bâtiment, dans une illusion d'un espace unique et continu.
A sa suite, les peintres italiens perfectionnèrent le système de techniques picturales pour représenter les trois dimensions d'un objet ou d'une scène par une image sur une surface plane. En Allemagne, Albrecht Dürer explora l’espace mis en perspective par les moyens du dessin et de la peinture, dans un important traité intitulé "Instructions pour la mesure, à la règle et au compas, des lignes, plans et corps solides", paru en plusieurs éditions à Nuremberg à partir de 1525 et qu’il illustra de nombreux dessins qui expliquaient la construction de la perspective.
C’est ainsi que l’homme de la Renaissance inventa la perspective linéaire qui forgea notre conception actuelle de l’espace.