Ajax loader
Jacques Chirac / Foto
Chirac, Jacques; franz. Politiker (Gaullist; 1995–2007 Staatspräsident); Paris 29.11.1932 - Paris 26.09.2019.

Porträt.

Foto, 1970er Jahre (nach 1972).
Jacques Chirac / Foto
Jacques Chirac / Campagne pour les élections municipales / 1977
Jacques Chirac / Base aérienne / Années 1970
Jacques Chirac / Base aérienne / Années 1970
von 4
Öffne Lightbox
L'Enigme Jacques Chirac
L'ancien président de la République est décédé aujourd'hui, jeudi 26 septembre 2019, à l'âge de 86 ans. La classe politique a fait part de son émotion et les hommages à la mémoire de Jacques Chirac affluent du monde entier. Tous soulignent l'incroyable parcours de cet animal politique hors-norme dont la carrière fut une des plus exceptionnelles de toute la Ve République.

En effet, Jacques Chirac fut tour à tour chargé de mission auprès de Georges Pompidou alors premier ministre du Général De Gaulle, conseiller municipal en 1965, député en 1967, secrétaire d'état à l'emploi la même année, secrétaire d’état à l’économie et aux finances l'année suivante, ministre délégué auprès du premier ministre chargé des relations avec le Parlement en 1971, ministre de l’agriculture en 1972, enfin ministre de l'Intérieur en 1974 jusqu'au décès de Georges Pompidou la même année, Premier Ministre de Valéry Giscard d'Estaing de 1974 à 1976, maire de Paris de 1977 à 1995, à nouveau Premier Ministre de 1986 à 1988, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 1988, élu Président de la République en 1995, réélu en 2002 et, finalement, membre du Conseil Constitutionnel à partir de 2002.

Au-delà de ce parcours politique incroyable, d'une longévité exceptionnelle et d'une sinuosité comparable à celle d'un François Mitterrand, une question se pose du fait même de la mobilité de ses idées politiques : quel homme politique fut réellement Jacques Chirac ?

Pour celui qui n'a jamais cotoyé Jacques Chirac, qui ne le connaît pas personnellement, l'homme est éminemment complexe. Plutôt radical socialiste ayant même des sympathies communistes dans sa jeunesse (alors à Sciences Po, il milite dans la mouvance du Parti communiste, vend L’Humanité et signe en 1950 l'Appel de Stockholm), proche de Georges Pompidou et de son conservatisme modéré dans les années 60, partisan d'un travaillisme à la française dans les années 70, libéral façon Reagan dans les années 80, se faisant élire sur la réduction de la fracture sociale française en 1995, se présentant comme le rempart de la République contre le fascisme en 2002 et se sentant plus proche d'un François Hollande que d'un Nicolas Sarkozy après son dernier mandat présidentiel.

Cette seule évocation d'une trajectoire politique riche en événements, en drames, en victoires et en échecs, montre à quel point la réalité d'un fauve en politique est chose complexe à appréhender.

Chirac l'inclassable, Chirac l'insaisissable. Voilà, finalement, peut-être, ce que fut Jacques Chirac. Un homme politique profondément humain (tous nos photographes qui l'ont approché ou cotoyé soulignent sans exception sa bonhomie, sa bienveillance, sa chaleur à leur égard) mais aussi profondément complexe, ayant finalement embrassé un très large spectre des idées politiques républicaines françaises au gré des circonstances.

D'une certaine façon Jacques Chirac et François Mitterrand forment une sorte de Ying et de Yang de la politique française : l'un, plutôt de gauche à l'origine, ayant embrassé le camp de la droite ; l'autre, plutôt de droite à l'origine, ayant embrassé le camp de la gauche. Des parcours croisés empruntés par des hommes politiques d'une trempe comme nous n'avons plus idée aujourd'hui.

A l'heure de sa mort, une chose est sûre : Jacques Chirac a emporté avec lui son secret, celui de l'énigme Chirac.